L’évaluation dans l’enseignement supérieur en questions

Sous ce titre, Marie-France Fave-Bonnet vient de faire paraître les actes d’une journée organisée par le RESUP qui s’est tenue le 30 janvier 2009 à Nanterre. Le fichier de présentation est téléchargeable ici.

Voici un extrait de la présentation:

Evaluation, assurance-qualité, accréditation, habilitation,  palmarès… Le vocabulaire et le débat sont relativement nouveaux dans l’enseignement supérieur. Des procédures d’évaluations y existent pourtant depuis longtemps : évaluation de la recherche (laboratoires, chercheurs, appels d’offre), évaluation des établissements (CNE, puis AERES), évaluation lors des recrutements et des promotions, etc.
Ce qui change, c’est la place de plus en plus importante de
l’évaluation dans l’ensemble des activités des établissements, des enseignants et des chercheurs, et plus largement, dans les politiques de l’enseignement supérieur, en France, en Europe et dans le monde.
L’évaluation est ainsi au coeur des politiques européennes, des politiques publiques en France, de la gouvernance des établissements, de la recherche et de l’enseignement. Analyser cette complexité permet de dégager les changements de politiques et de missions en cours dans l’enseignement
supérieur.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. khyati abderrahim dit :

    Point de vue et non une critique
    Je crois quand on parle de l’évaluation, il faudrait bien parler, en plus de sa méthodologie y compris les critères-indicateurs et leur validité en contexte, parler d’elle comme mesure de la performance de la qualité (enjeu préoccupant les politiques éducatives). ainsi, la limiter à l’évaluation de chacune des composantes du système, est une action ponctuelle, ne rend pas compte de la qualité globale, telle que l’évaluation de la planification stratégique, des ressources humaines, du cadre juridique, des dispositions et mesures prises, des moyens engagés pour améliorer, garantir et assurer cette qualité globale aux regards des objectifs et vision d’une croissance stratégique… Aussi, il faudrait toujours, l’associer au concept qualité, car l’évaluation est le concept performant et opératoire de la notion qualité (état à laquelle se trouve le système défini par ses composantes et leurs interactions aux instants de l’évaluation)
    bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *