Impact factor versus Journal Rank Indicator

Dans un article publié dans la revue Psychologie française en septembre 2009 (« Le JCR facteur d’impact (IF) et le SCimago Journal Rank Indicator (SJR) des revues françaises: une étude comparative »), J. Schöpfel et H. Prost comparent l’efficacité des indicateurs liés à la hiérarchisation des revues du Web of Science et de Scopus.

N’étant pas abonnée à cette revue diffusée par Elsevier, je n’ai pas accès au texte intégral. Mais le résumé permet de s’en faire une idée:

« l’objectif est de répondre à trois questions: Quelle est la couverture pour les titres français indexés par l’ISI et par SCOPUS (nombre de revues, domaines scientifiques) ? Quelles sont les différences des deux indicateurs IF et SJR par rapport aux revues françaises (classement) ? Quel est l’intérêt du SJR pour l’évaluation, en termes de représentativité des titres français ?« 

Et la réponse est sans fard:

« Les résultats de notre analyse de 368 revues françaises avec IF et/ou SJR sont plutôt encourageants pour une utilisation du nouvel indicateur SJR« 

Ce sont des nouveau les revues de « sciences expérimentales » qui sont concernées, et de plus en plus les revues médicales; les SHS restant encore les parents pauvres de ces grandes opérations classificatoires.

Pour autant, l’offensive de Scopus pour concurrencer le Web of Science semble porter ses fruits et pose plus que jamais la question des modes de production d’indicateurs bibliométriques, dont la simplicité apparente ne manquera pas de séduire une partie des évaluateurs.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *