Pour faire partie de l’élite scientifique, mieux vaut savoir lever le coude!

Pour rire un peu…

Un très sérieux article publié par John N. Parker, Christopher Lortie and Stefano Allesina dans la revue Scientometrics s’intéressent aux caractéristiques et aux pratiques sociales des chercheurs comptabilisant le plus grand nombre de citations (Characterizing a scientific elite: the social characteristics of the most highly cited scientists in environmental science and ecology). On y apprend, entre autres choses, qu’ils boivent trois fois plus d’alcool que la moyenne :

  • On average, respondents reported drinking around seven (7.17) alcoholic beverages per week, or about 2.5 more drinks per week than the average American (Gallup 2006). The total number of reported drinks ranged from 0 to 31. The distribution of values for this variable are highly skewed, however, with greater than 50% consuming six or fewer drinks per week, 20% drinking 14 or more drinks per week, and around 10% drinking from 21 to 31 drinks per week. Compared to the median levels of alcohol consumption reported by Grim, our sample drinks three times more (156 oz pure alcohol/year) than his sample of Moravian ecologists (*52 oz pure alcohol/year) and more than half as much as his sample of Bohemians (*282 oz pure alcohol/year).

Peut être un nouveau critère à prendre en compte dans l’évaluation ?


1 réponse

  1. PR27 dit :

    symposium, ça veut bien dire « boire ensemble », non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.