Une revue de philosophie contre les procédures de constitution des listes de l’ERIH

Signalée par Yves Gingras et Sophie Roux, la prise de position du Journal for General Philosophy of Science, revue allemande multilingue, peut être lue en ligne. Elle rejoint l’appel pionnier des revues d’histoire et de philosophie des sciences, “Journals under threat“, en insistant sur quelques points intéressants, comme les effets inévitables sur les discussions lors de recrutements, mais aussi sur la prise d’abonnement par les bibliothèques, ou encore l’absence d’implication et même de consultation des éditeurs (ce n’est pas un hasard, il s’agit d’une revue Springer…) et des grandes associations disciplinaires dans la constitution des listes.

Ce dernier point nous pose, il me semble, plusieurs questions importantes (je remercie Gabriel Galvez-Behar, qui est en train d’écrire sur ce sujet, pour m’avoir amenée à y réfléchir) : pourquoi si peu d’associations de ce type (ou fragmentées, ou peu fréquentées) en France ? Pourquoi celles qui existent et fonctionnent efficacement, comme en sociologie ou en science politique, sont-elles peu intervenues sur la question des listes de revues, et en tout cas pas par des prises de position claires ? (en science politique, un important travail documentaire a été mené… par l’association “junior” des doctorants et jeunes docteurs, et par des individus en préparation du Congrès, mais je ne crois pas qu’il y ait eu de conclusions explicites) Ne faudrait-il pas des associations européennes, ou des associations mondiales vraiment fonctionnelles, pour répondre à la bonne échelle ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.