Si je me forme à l’évaluation, est-ce que ça fera bien sur mon CV ?

Signe des temps : l’INIST propose une formation intitulée “Evaluation scientifique – Approche des différents outils pour évaluer la recherche scientifique, les chercheurs et l’enseignement“. J’ai reçu l’information parce que je suis abonnée à la liste de BiblioSHS. Un portail qui centralise l’achat d’accès à des ressources électroniques rares (revues en ligne, bases de données bibliographiques, sources numérisées…) : comme tout le monde, j’aimerais bien qu’il y ajoute telle ou telle base particulièrement utile à ma recherche ; comme beaucoup je pense, je suis un peu énervée qu’à la place, il achète très cher tout outil permettant de la bibliométrie…

Bref. On ne peut que se réjouir que les détails du calcul des indicateurs puissent être expliqués à toute personne intéressée : cela ne peut que faciliter une lecture informée, donc critique à bon escient. En revanche, il me semble très significatif que la liste d’aspects abordés se conclue par “les règles de normalisation des adresses des auteurs d’articles”. Si l’indicateur ne mesure pas ce qu’on voudrait, pour ce type de raison absurde, changeons de comportement plutôt que de réfléchir sur ce que nous voulons faire de l’indicateur…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.