Précisions du coordinateur SHS de l’AERES sur le classement des revues

Dans une lettre ouverte qui a déjà largement circulé sur des listes de diffusion et qui est reproduite sur le site Fabula, Patrice Bourdelais réagit à la pétition contre, et aux débats sur, les listes de revues de l’AERES (voir notre billet à propos de ces débats).

Où l’on voit que tous ces débats sont l’occasion de poser, petit à petit, des distinctions importantes : par exemple, une liste de revues n’est pas forcément de la bibliométrie (dans le cas de l’AERES, toutefois, les informations qui filtrent sont encore très contradictoires sur ce point : une dépêche de l’AEF [celles-ci ne sont accessibles qu’aux abonnés à cette agence – mais on peut contourner l’obstacle, ici] indique que la bibliométrie a été un des critères utilisés) ; ou encore, une évaluation très “outillée” par des listes peut en effet, pour autant, rester “qualitative”.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Brémond Alain dit :

    A coté de l’indicateur l’indicateur « part de publications » (exprimé en %), à quand un indicateur:
    part de financement = financement de la recherche en SHS (une institution, un pays…) rapporté au financement dans une référence donnée (le monde par exemple).

Répondre à Brémond Alain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.