Colloque à Liège

Après Louvain, Liège : lorsque les universités belges (ou leurs recteurs) se disent qu’il faut faire de l’évaluation, elles semblent prendre le temps de la discussion ouverte et de la confrontation d’expériences internationales. Il me semble aussi qu’elles envisagent plus clairement qu’il faudrait évaluer l’enseignement, et pour cela le reconnaître comme mission et mieux définir quel est son but…

On peut ainsi consulter le dernier rapport d' »auto-évaluation » de l’Université en ligne (une transparence bien rare en France… et semble-t-il aussi dans le reste de l’Europe), ainsi que l’évaluation qui a suivi, par l’European University Association. Le titre du dernier rapport de cette dernière, « Europe’s universities lack ‘genuine autonomy’ from state control » dit assez son point de vue – et on y entre dans une mise en abyme intéressante, avec la mesure d’indicateurs… d’autonomie. Cela ne devrait pas empêcher d’observer avec intérêt ce qui se passe autour du « Projet pour l’Université de Liège« , dont les formulations nuancées insistent en particulier sur la notion d' »évaluation qualitative »…

En tout cas, le colloque de la semaine prochaine s’appelle « La valeur de la science. Pourquoi évaluer la recherche ? » Le programme est ici, et j’espère pouvoir vous raconter ensuite ce qui s’y sera dit…


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Claire Lemercier dit :

    Attention : la présentation par le billet ci-dessus du contexte dans lequel s’inscrivait la rencontre est le fruit de mon interprétation à partir des documents que j’avais reçus ou trouvés en ligne. Les organisateurs du colloque auraient sans doute formulé les choses différemment !
    En tout cas, les discussions ont été extrêmement fructueuses – un exemple de journées dont on sort plus intelligent qu’on y était entré…
    Une publication rapide est prévue dans la revue MethIS (Méthodes et Interdisciplinarité en Sciences humaines ; http://popups.ulg.ac.be/MethIS.htm) ; en attendant, on peut trouver un bref compte rendu en ligne sur http://culture.ulg.ac.be/jcms/prod_162298/la-valeur-de-la-science-pourquoi-evaluer-la-recherche
    Je n’ai pas mis en forme mes propres impressions, un peu par manque de temps, un peu parce que la synthèse proposée par les organisateurs, sur place, était excellente et que j’attends de la lire. Mais un nouveau billet viendra sans doute qui tirera mieux les enseignements de la rencontre.

  2. Claire Lemercier dit :

    Près d’un an plus tard… je n’ai pas tenu mes promesses (le colloque était trop riche), et la parution des actes est un peu en retard. Le texte de mon intervention sur les classements de revues est en ligne (http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00521517), mais j’attends avec impatience les autres, notamment celui de Cédric Lomba et Sophie Pochic qui proposait des parallèles intéressants entre les expériences des chercheurs et celles des ouvriers et surtout des ingénieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *