Précisions du coordinateur SHS de l’AERES sur le classement des revues

Dans une lettre ouverte qui a déjà largement circulé sur des listes de diffusion et qui est reproduite sur le site Fabula, Patrice Bourdelais réagit à la pétition contre, et aux débats sur, les listes de revues de l’AERES (voir notre billet à propos de ces débats).

Où l’on voit que tous ces débats sont l’occasion de poser, petit à petit, des distinctions importantes : par exemple, une liste de revues n’est pas forcément de la bibliométrie (dans le cas de l’AERES, toutefois, les informations qui filtrent sont encore très contradictoires sur ce point : une dépêche de l’AEF [celles-ci ne sont accessibles qu’aux abonnés à cette agence – mais on peut contourner l’obstacle, ici] indique que la bibliométrie a été un des critères utilisés) ; ou encore, une évaluation très « outillée » par des listes peut en effet, pour autant, rester « qualitative ».


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Brémond Alain dit :

    A coté de l’indicateur l’indicateur « part de publications » (exprimé en %), à quand un indicateur:
    part de financement = financement de la recherche en SHS (une institution, un pays…) rapporté au financement dans une référence donnée (le monde par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *