AERES Dernière : y aurait-il deux poids, deux mesures ?

Il semblerait que l’AERES ait décidé de suivre la demande émanant d’une partie des revues de SHS autour de l’établissement d’une liste unique, non hiérarchisée, comme le laisse entendre la présentation faite sur le site de l’agence concernant les revues d’histoire, histoire de l’art et archéologie :

Les listes des revues en archéologie, histoire et histoire de l’art utilisées actuellement par l’AERES ont été établies, comme pour de nombreuses autres Sciences humaines et sociales, à partir de celles de l’ERIH (European Reference Index for the Humanities, European Science Foundation). Leur contenu et le classement des revues qui y figurent ont été amendés l’année dernière par un comité au sein duquel le CNU et le CNRS étaient largement représentés. Malgré ces efforts, il paraît clair que le résultat n’est pas encore à la hauteur des attentes de notre communauté scientifique.

L’AERES a donc choisi, en ce qui concerne les revues en histoire, histoire de l’art et archéologie, de définir plutôt un périmètre de scientificité sans classement particulier. L’AERES met en outre en place un nouveau comité d’actualisation chargé d’accueillir et d’examiner les demandes de revues, en particulier les revues électroniques, désirant intégrer cette liste. Les modalités précises seront très prochainement portées à la connaissance de la communauté scientifique.

Sur la même page, on peut télécharger la liste, effectivement organisée selon le seul ordre alphabétique. Mais dans le même temps, la liste initial des revues d’histoire classées par rang (A, B, C) subsiste sur le site…

Cette prise de position « disciplinaire » est d’autant plus intéressante que le même jour, la liste des revues de STAPS était publiée avec un choix radicalement opposé:

Le travail réalisé aboutit à la classification suivante :
- une revue classée A+ présente une excellence scientifique élevée dans son sous-champ de référence ;
- une revue classée A présente un bon niveau de qualité scientifique sans toutefois atteindre le niveau d’excellence, d’audience ou de sélectivité des revues classées A+.

Il semblerait qu’il y ait quelques difficultés à parvenir à une attitude cohérente en matière de SHS…


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Eric Verdeil dit :

    Bonjour,
    avec un temps de retard, la liste Géographie aménagement et urbanisme a été mise à jour selon les mêmes modalités que l’histoire et l’histoire de l’art (www.aeres-evaluation.fr/IMG/pdf/Liste_revues_geo_am_urb_nov09.pdf). Mais les anciennes classifications ne sont pas non plus pour antant éliminées. Bug administratif ou difficulté à faire admettre une démarche spécifique pour les disciplines des SHS qui en ont fait la demande?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *